La filiale 4D services Actualités 4D Services

La filiale 4D SERVICES 

4D Services est une filiale de la FRGDS Hauts-de-France qui propose aux éleveurs des Hauts-de-France des produits et services de dératisation, de désinfection et occasionnellement de la vente de matériel d’élevage. Les produits et services disponibles vous sont présentés dans la plaquette :PUB 4D Services – avril 2019               Les commandes de produits sont à passer auprès :
  • du GDS 62 pour les produits de dératisation:

Francette VANDEWEGHE Tél: 03.21.60.48.94 ou Fax: 03.21.60.48.97 ou Mail: francette.vandeweghe.gds62@reseaugds.com;
  • des laboratoires ACI pour les produits de désinfection (voir plaquette ci-

dessus).

 

La dératisation : adapter les techniques et les produits à chaque situation !

La présence de rongeurs sur son exploitation engendre des nuisances diverses et multiples, mais surtout économiques et sanitaires. Rats et souris dégradent aussi bien les bâtiments (isolation, électricité,) que les aliments, les céréales et les engrais stockés. Les nuisances sanitaires sont, quant à elles, moins perceptibles mais ont une importance majeure. Le rongeur est un animal qui véhicule un grand nombre de bactéries et de virus directement (par morsures par exemple) ou indirectement (par les excréments ou par les puces). Les maladies véhiculées (leptospirose, peste, brucellose, salmonellose,) sont transmissibles à l’homme et aux différents animaux présents sur le site infesté. L’ensemble de ces nuisances nécessite donc une prévention et une lutte permanente contre ces nuisibles en utilisant des techniques appropriées.
  • La lutte chimique est de loin la plus répandue et la plus efficace. La lutte par mort lente, à partir d’ingestions d’appâts anticoagulants répétées, est recommandée. Le rongeur meurt, généralement au terrier, dans un délai de deux à quatre jours après la consommation d’appâts. Ceci évite à l’animal méfiant et avisé, de faire la relation entre les appâts et les cadavres. Ces anticoagulants bloquent le phénomène de coagulation sanguine en inhibant la vitamine K. Le seul antidote est alors une administration rapide de vitamine K1.
  • La lutte physique ne peut être qu’un complément de la lutte chimique et s’effectue sous forme de piégeage (ratières, pièges divers, colle glu,). Quant aux appareils à ultrasons, ils ont une action perturbatrice les premiers jours mais sont inefficaces dans la durée
  • La lutte biologique s’effectue naturellement par les chats, les chiens, etc… mais elle reste anecdotique.
Vincent Fournier FRGDS Hauts de France – 4D Services   Comment procéder ?
  1. Commencez par repérer toute trace de rongeurs sur le site,
  2. ‚Identifier les espèces,
  3. ƒChoisir des appâts adaptés et homologués, dosés à 50ppm (usage exclusif pour les professionnels),
  4. „Ne pas les placer à proximité des silos et autre garde-manger
  5. …Protéger les postes d’appâtage,
  6. †Rendre inhospitaliers les lieux,
  7. ‡Contrôler les appâts, les renouveler si nécessaire,
  8. ˆEt alterner les produits pour éviter tous les problèmes d’accoutumance.
Exemples de poste d’appâtage Un bidon de 5 litres, bien rincé et percé de chaque côté en partie basse peut très bien faire l’affaire. Il est néanmoins recommandé d’utiliser des boîtes d’appâts sécurisées spécialement conçues pour augmenter la longévité des produits et limiter les ingestions par des espèces non cibles. Tous les postes doivent être bien dissimulés car les rongeurs sont curieux, craintifs, et cherchent toujours à s’isoler. Une reproduction vertigineuse ! 1 rat vu sur l’exploitation, c’est 20 à 30 rats présents, ce qui représente 2 000 kg d’aliments consommés et/ou souillés par an. 1 couple de rats donne naissance jusqu’à 16 rats par portée. Sachant qu’une femelle a de 4 à 6 portées par an, le nombre de descendants pour un couple peut atteindre jusqu’à 5000 individus en une année !