Actualités

Actualité du 20/09/2019 : BILAN DE LA SURVEILLANCE PPA par le réseau SAGIR sur la période du 16/09/2018 au 12/09/2019

Cliquer sur l’image ci-dessous pour lire le bilan du réseau SAGIR :

 

————————————————————————————————

Actualité du 28/08/2019 : BILAN DE LA SURVEILLANCE PPA PAR LE RESEAU SAGIR DU 16/09/2018 AU 14/08/2019

Cliquer sur l’image ci-dessous pour lire le bilan du réseau SAGIR :

 

—————————————————————————————————————

17/07/2019 – PPA : La surveillance continue en France et en Belgique

Vous trouverez ci-après les 2 derniers points d’information sur la surveillance de la peste porcine africaine en Belgique et au Nord-Est de la France.

Au 4/07/2019, les tests réalisés en France sont tous négatifs.

Le bilan SAGIR au 4/07/2019

 

Le point de situation en France et en Belgique au 15/07/2019

————————————————————————————————

24/06/2019 – PESTE PORCINE AFRICAINE : RESTONS VIGILANTS !

Vous retrouverez ci-dessous différents communiqués relatifs à la peste porcine africaine, issus du site https://agriculture.gouv.fr/ .

A l’approche de la saison estivale, ces informations nous rappellent :

  • Les mesures à adopter pour éviter l’introduction de la PPA en France,
  • Peste porcine africaine : quand la suspecter ?

 

Communiqué Alim’Agri du 24/05/2019

Les mesures à adopter pour éviter l’introduction de la PPA en France

 

source : https://agriculture.gouv.fr/

En raison de la virulence de ce virus et de l’absence de traitement et de vaccin, les mesures de prévention sont essentielles pour éviter une grave crise sanitaire en France.

La prévention dépend de mesures d’importation rigoureuses garantissant l’absence d’introduction dans les zones indemnes :

  • de porcs et de sangliers vivants contaminés ;
  • de viandes et/ou de produits à base de viande de porcs ou de sangliers infectés.

Ces mesures concernent :

  • les voyageurs et les chauffeurs routiers provenant des pays infectés ;
  • les chasseurs.

Pour rappel, les sources de contamination sont :

  • les animaux infectés introduits sur notre territoire ;
  • la viande et/ou des produits à base de viande de porcs ou de sangliers infectés ;
  • les véhicules, personnes, matériels contaminés.

Les pays infectés à ce jour sont :

Les Pays Baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie), la Pologne, la République Tchèque, l’Ukraine, la Russie, la Moldavie, la Roumanie, l’Italie (Sardaigne) et la Hongrie.

Pour en savoir plus, consultez la plate-forme d’épidemiosurveillance en santé animale.

Pour éviter l’introduction de la PPA, les recommandations à suivre pour tous !

Éviter tout contact avec des porcs lorsque vous êtes dans un pays à risque.

Lors de votre retour ou de votre arrivée d’un pays infecté :

  • pendant 48h, éviter de vous rendre dans une exploitation porcine ;
  • après ce délai, nettoyez soigneusement vos vêtements et vos chaussures avant d’approcher des porcins ;
  • éviter de ramener de la viande ou/et des produits à base de porcs ou de sangliers.

Si cette dernière recommandation n’est pas respectée, vous devez éviter :

  • d’utiliser vos déchets pour nourrir des porcins ;
  • de jeter les restes de vos produits dans la nature ;
  • de composter ces produits.

Focus sur les chauffeurs routiers en provenance de pays infectés

https://agriculture.gouv.fr/

Une campagne spécifique d’information à destination des chauffeurs routiers en provenance des pays de l’Est infectés par la maladie est menée par le ministère en charge de l’agriculture. Cette campagne les invite à respecter des gestes simples pour éviter l’introduction de la PPA sur notre territoire.

Pour cela un partenariat avec le groupe Sanef – société autoroutière qui exploite 2 063 km d’autoroutes en France en Normandie et dans le Nord et l’Est de la France – a été mis en place. Ce réseau autoroutier a été ciblé prioritairement, puisqu’il est le point de passage et d’entrée en France des voyageurs et des chauffeurs routiers provenant des pays infectés.

Grâce à cette collaboration, une campagne d’information est relayée sur ce réseau :

  • sur les ondes radio de Sanef 107.7 : Interview d’Anne Bronner, Cheffe du bureau de la santé animale du ministère de l’Agriculture
  • dans les aires d’autoroute (restaurants, aires de service…)
  • via les sociétés de télépéage poids lourds.

 

Focus sur les chasseurs et les associations de chasse

Les recommandations à suivre pour tous vous concernent, avec en plus des mesures spécifiques à respecter :

Après la chasse dans un pays infecté, il est recommandé de :

  • vous laver les mains avec de l’eau et du savon après la chasse ;
  • nettoyer et désinfecter vos bottes, le matériel et les véhicules utilisés (y compris les roues et l’intérieur du véhicule).

À votre retour, il vous est demandé d’éviter :

  • de ramener des trophées de chasse en France ;
  • d’importer des sangliers des pays infectés.
https://agriculture.gouv.fr/

 

Communiqué Alim’Agri du 13/06/2019

Peste porcine africaine : quand la suspecter ?

Ce message est destiné aux éleveurs de porcs.

La peste porcine africaine est une maladie contagieuse qui touche les porcs domestiques et les sangliers. Son introduction sur le territoire national et en élevage aurait des conséquences dramatiques pour l’ensemble de la filière porcine. La vigilance de tous est requise pour détecter très rapidement tout foyer qui pourrait survenir sur le territoire.

 

https://agriculture.gouv.fr/

 

Déclaration obligatoire et vigilance

La PPA se transmet par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés et aussi par les viandes et charcuteries issues d’animaux infectés.
Détenteurs de porcs et de sangliers, pour éviter d’introduire la PPA en France et réagir vite en cas de foyer nous vous demandons de :

  • déclarer vos animaux ;
  • respecter des mesures sanitaires ;
  • contacter votre vétérinaire si vous suspecter la maladie.

 

—————————————————————————————————————–

29/03/2019 : PESTE PORCINE AFRICAINE
ACTIONS DE SENSIBILISATION MENEES EN FRANCE PAR L’ADMINISTRATION ET LES PROFESSIONNELS DE LA FILIERE PORCINE ET DE LA CHASSE 

La plateforme ESA vient de publier un document récapitulant toutes actions et communications mises en oeuvre vis-à-vis de la PPA ces dernières semaines.

Cliquer sur l’article ci-dessous pour le lire en intégralité :

 

25/01/2019: PESTE PORCINE AFRICAINE – Didier Guillaume demande le vide sanitaire sous 15 jours et fait appel à l’armée

Retrouvez le communiqué de presse du 25/01/2019 de Didier Guillaume sur les mesures de prévention en France contre la PPA : Communiqué de presse PPA du 25/01/2019

Dossier et carte  » Peste porcine africaine : le détail des mesures de prévention »

 

 

Retrouvez la vidéo de Loïc EVAIN directeur général adjoint de l’alimentation sur ce même sujet :  https://www.dailymotion.com/video/x70vzon

11/01/2019 – EXTENSION DE LA PPA EN BELGIQUE : DEUX CAS POSITIFS DETECTES EN DEHORS DE LA ZONE TAMPON

 

Retrouvé l’article de la plateforme ESA (Epidémiosurveillance Santé Animale) du 11/01/2019 : 2019-01-10_Note-PPA-Belgique-v2

PPA en Belgique : nouvelle zone de vigilance

Article www.plateforme-esa.fr du 28 novembre 2018

Découvrez la dernière actualité de la plateforme ESA sur la peste porcine africaine: 2018-11-27_Note-PPA-Belgique

Lancement de la série de vidéos : l’élevage de porcs, parlons-en !

Message GDS France – le 5 octobre 2018

Le CDMP et le CRP Bretagne lancent une nouvelle série de 8 vidéos intitulées « L’élevage de porcs, parlons-en ! ».

L’objectif est de prendre la parole positivement, faire tomber les idées reçues sur l’élevage, montrer que les éleveurs sont fiers d’exercer leur métier avec passion et de nourrir avec plaisir leurs concitoyens.

Dans cette série, 2 éleveurs, Sophie et David, en mode YouTubeur, répondent en moins d’une minute aux questions que se posent les consommateurs sur les différents systèmes d’élevage, les antibiotiques, les truies en maternité, la bientraitance animale ou encore la qualité.

Vous pouvez retrouver les vidéos sur internet et les réseaux sociaux à partir d’aujourd’hui, au rythme d’1 vidéo tous les 15 jours, sur :

 

CP_L’élevage de porcs parlons-en ! La nouvelle série vidéo des éleveurs

 

PPA : situation épidémiologique inquiétante

Message GDS France – le 19 juillet 2018

La situation épidémiologique de la PPA dans le Sud-Est de la Roumanie, à la frontière avec l’Ukraine, semble très mauvaise, avec 140 foyers déclarés entre le 10 et le 30 juin 2018. Vous trouverez ci-dessous quelques liens présentant des informations sur la maladie et la situation actuelle.

Vidéo didactique de l’EFSA présentant les signes cliniques de la maladie, la conduite à tenir en cas de suspicion et les mesures de biosécurité à appliquer pour éviter l’introduction de la PPA dans son élevage (cette vidéo est très bien faite, en anglais mais sous-titrée en français, elle peut être un bon outil de sensibilisation des éleveurs porcins et des chasseurs) :

Consultez aussi l’article de la plateforme ESA résumant un avis de l’EFSA sur le risque lié aux sangliers et les recommandations en matière de lutte et de prévention :

 

Dégradation importante de la situation face à la Peste Porcine en Roumanie et en Pologne

Message GDS France – le 10 juillet 2018

La situation continue de se dégrader fortement en matière de Peste Porcine Africaine en Pologne et en Roumanie et cette semaine aura été marquée par des progressions géographiques qui renforcent l’inquiétude face à cette maladie.

En Roumanie, après plus de deux cents foyers recensés dans la région du delta du Danube  (judet de Tulcea, sud-est de la Roumanie) au cours des trois dernières semaines, un nouveau foyer a été notifié une cinquantaine de kilomètres plus au sud à Istria (judet de Constanța). Ce nouveau foyer est d’autant plus préoccupant qu’il concerne pour la première fois en Roumanie une véritable exploitation professionnelle (plus de 44 000 porcins détenus) alors que jusqu’à présent il ne s’agissait que de petits détenteurs de un à quelques porcins. A cet élément s’ajoute le fait que cet élevage est situé à environ 70 km de la Bulgarie pays pour le moment indemne de PPA. Les autorités roumaines sont mobilisées et procèdent à l’abattage et destruction de l’ensemble des animaux. Pour ce faire elles ont fait venir avec l’appui de l’armée 4 incinérateurs. Deux experts de la Commission européenne sont sur place avec le CVO roumain, le Dr. Geronimo Brănescu.

Par ailleurs, un autre foyer a été déclaré par les autorités Roumaine à Crestur (judet de Bihor, à l’ouest du pays, à la frontière avec la Hongrie). La maladie était déjà présente dans cette zone mais là aussi à plus d’une cinquantaine de kilomètres au nord, dans le judet de Statu Mare. Comme ce foyer se situe également à une dizaine de kilomètres de la frontière hongroise, toutes les spéculations quant à l’origine de la maladie sont permises. L’enquête épidémiologique est en cours. Nous n’avons pas d’informations précises sur la taille de l’exploitation mais les autorités roumaines parlent pour le moment de 57 animaux morts et/ou abattus, il s’agirait donc d’une exploitation professionnelle de taille modeste.

En Pologne, les services vétérinaires viennent de déclarer 6 foyers supplémentaires en élevage marquant à nouveau la dégradation observée depuis avril dans ce pays en matière de PPA chez les porcs domestiques qui laisse craindre un relâchement en termes de biosécurité chez les petits détenteurs (depuis le début de la contamination en 2014 à avril 2018 la Pologne a déclaré 118 foyers de PPA en porcs domestiques et au cours des dernières semaines près d’une trentaine…).

Prenant en compte les évolutions enregistrées au cours de la semaine du 25 juin au 2 juillet, la Commission a adopté la décision d’exécution (UE) 2018/950 du 3 juillet 2018 mettant à jour les zones réglementées dans les 7 Etats membres concernés (Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque et Roumanie). Vous pouvez visualiser cette décision sous forme de carte sur ce lien :

Ce texte va donc devoir être une nouvelle fois modifié au cours des prochains jours pour prendre en compte ces nouvelles progressions.

Vous pouvez suivre la situation épidémiologique sur le site de la Plateforme ESA à l’adresse suivante https://shiny-public.anses.fr/shiny-vsi/ (à gauche vous pouvez choisir la période (puis sur la période choisie vous pouvez faire défiler l’évolution de la situation sous forme d’une vidéo) et les espèces (porcs dans les élevages ou porcs sauvages) ; à droite vous pouvez zoomer sur la carte).